evo open_DAG4845.JPG

DEFIS ENFLAMMES

>> CLASSIFICHE <<

>> VIDEO <<

Si vous n’aimez pas attirer l’attention, la Coupe Italienne Polini n’est pas pour vous. Les chiffres du quatrième rendez-vous du Championnat Italien Scooter le confirment encore une fois, un rendez-vous organisé par le Moto Club Bergamo, où la caractéristique principale est davantage de satisfaire l’envie d’exclusivité « racing » des participants. Une passion effrénée de quatre-vingts pilotes au départ, au quatrième rendez-vous saisonnier, alignés dans les classes Scooter Evolution, Vespa Classic et Mono-marque Pit Bike XP 125. C’était un weekend inoubliable, pas seulement pour le chaud, mais aussi pour des doublés qui ont mélangé les cartes dans toutes les classements nationaux du championnat. L’ovale de speedway de la piste, à affronter en poussant toute la course, le genou frisant le sol, a exalté le jeux des trainées et la recherche des plus hautes vitesses. Une course pleine de duels et coups de théâtre, le programme modifié pour deux retards pour des chutes, inoffensives pour les pilotes. Le chaud a conditionné toutes les Courses, mais les pilotes, les techniciens et les moyens mécaniques ont exécuté du mieux possible le role des protagonistes.

SCOOTER EVOLUTION OPEN : TIRAFERRI, LE RETOUR APPRECIE

C’est Matteo Tiraferri qui sprinte et conduit Course 1, suivi de Vignone et de l’hollandais Sarik Roufs. On souligne le troisième rang pour Filippo Corsi , leader de la classe, seulement neuvième en qualification, pendant que Gabellini, parti troisième, glisse tout de suite. Au premier tour Tiraferri conduit le groupe sur Roufs, Vignone et Corsi remonté de la quatrième position. Il remonte de plus en plus, au deuxième tour il est déjà troisième, mais en cherchant d’attraper la tête de la course, il glisse et arrive dixième. Tiraferri et Roufs luttent pour la leadership, suivi de Andrea Vignone et Niccolò Castellini. A mi-course Roufs lance l’attaque à Tiraferri. Castellini toujours quatrième, tout près de trois pilotes en tête. Vignone donne un grand spectacle et réussit à passer en tête ; mais immédiatement après, les adversaires ne laissent pas de répit. Trois tours avant la fin, Castellini surprend Tiraferri et les deux pilotes de l’équipe Polini gagnent une dizaine de mètres, sur Vignone et Roufs. Le duel va durer jusqu’à la fin, Tiraferri en volée finale devant Castellini. Derrière eux, Vignone Marco Moroni, Luca Zani. Corsi est septième devant Roufs . Course 2, on court sur une distance de 8 tours. Vignone part bien, suivi de Tiraferri qui réussit à attraper la tête de la course, avant le segment avec l’ovale de speedway. Les deux se dépassent plusieurs fois, tandis que Corsi remonte. Moroni perd des positions, ralenti par son scooter. Après quatre tours, Tiraferri conduit le groupe devant Roufs, Vignone, Castellini et Corsi. Trois tours avant la fin, Corsi est quatrième derrière Roufs et les deux coéquipiers Castellini et Tiraferri. Ce sont bien Castellini et Tiraferri qui se disputent la victoire d’un coup de théâtre final quand Castellini glisse, tandis que Corsi exécute un extraordinaire double dépassement, en passant en deuxième position derrière Tiraferri. Le podium de la journée est pour Tiraferri, devant Corsi et Vignone.

amatori_AG39341.JPG

SCOOTER 70 EVOLUTION AMATEURS : DUELS INCROYABLES
Le Jog-Yamaha de l’équipe Frisoni de Beghelli sprinte très bien en Course 1 devant Russo, Frigè, Inversini. Russo au cours du troisième tour semble s’enfuir, mais Beghelli ne le laisse pas aller. Fringè à son tour garde la troisième position en précédant Guido Conforti. Cinquième est le slovène du Singer Racing, Marko Mihael. Russo accroit son rythme en gagnant un petit marge d’avantage sur ses poursuiveurs. Au sixième passage, Russo augmente son avantage en précédant Beghelli, Inversini, Conforti. Un beau duel pour la cinquième position entre Mihael et Niccolò Loia, qui cherche en tout cas de dépasser le slovène. Deux tours avant l’arrivée, Russo fait une faute et Beghelli passe en première position en gagnant devant Russo, Inversini, Mihael et Saccani. En Course 2 Beghelli démarre très bien de nouveau, attaqué par Russo. Au premier tour, Russo, Beghelli, Frigè, Inversini, Mihael et Conforti, courent en cette séquence, tous en l’espace de quelques mètres. Au troisième tour, Inversini doit se retirer pour des problèmes techniques. Pour la leadership le duel est entre Russo et Beghelli qui s’échangeront plusieurs fois durant la course. A la fin, c’est Russo qui a le dessus sur Frigè et Beghelli. Ce dernier est victime d’une glissée à l’avant-dernier virage, en cherchant de dépasser Russo. Conforti est quatrième, Loia cinquième.

Super_sport_AG30338.JPG

SCOOTER 70 EVOLUTION SUPERSPORT : PENZO CONDUIT LA FLOTTE
Schiappa démarre au départ avec Picciallo, qui cherche tout de suite à attaquer l’adversaire. Sur la ligne droite, avant l’arrivée, Penzo précède Schiappa et Picciallo. En même temps, Gianluigi Botti, qui était parti du deuxième rang, se retire. Schiappa assaille Penzo et lui enlève la première position, tandis que Picciallo est toujours troisième. Coup de théâtre au cinquième tour : dans l’ovale Calce, Koren et Picciallo. Drapeau rouge et course suspendue, trois pilotes transportés à l’hôpital pour des examens sur deux ambulances. Le programme reprend environs une heure après, pour les six tours encore à parcourir, car 50% de la course n’était pas disputée. Au deuxième départ, Penzo sprinte pendant que Schiappa est en retard. Tognarelli se lance et poursuit Penzo, suivi de Pagliaccia, Ziarelli et Schiappa. Tognarelli donne l’assaut à Penzo et passe en tête, Pagliaccia est troisième, peu derrière. Tognarelli garde sa suprématie pour quelques tours, mais au dernier passage Penzo lui enlève la leadership et gagne. Course 2 se dispute sur huit tours. Schiappa démarre devant tous, mais Daniel Penzo le dépasse après quelques centaines de mètres. Au premier passage, à l’arrivée passent en séquence Penzo, Ziarelli, Tognarelli, Schiappa, Girardi. Au cinquième tour c’est Tognarelli qui conduit la course, ensuivi de Penzo et Schiappa. Les trois luttent côte à côte. Trois tours avant la fin, Penzo dépasse et va en tête. Au début du dernier passage Tognarelli réussit a conquérir la première position. Penzo, Tognarelli, Girardi, Ziarelli, Schiappa terminent en volée. Dans l’ordre, sur le podium Penzo, Tognarelli, Girardi.

REDBIG_DAG4565.JPG

SCOOTER 100 BIG EVOLUTION OPEN: BARTOLINI GAGNE E CONQUIERT
10 tours en Course 1, Simone Bartolini au départ en première position saisonnière après l’accident de la saison dernière. Deuxième rang pour Stefano Scribano, suivi de Adriano Sisti et Nico Morelli. Mais c’est Vitali qui s’enfuit au départ devant Morelli, Rota et Scribano. Bartolini ne peut pas bien partir er perd plusieurs positions. Le pilote de la Romagne ne s’avoue pas vaincu et regagne des positions, au point qu’il est déjà sixième au premier passage. Le deuxième tour, c’est Vitali qui transite le premier. Au cours du troisième passage Vitali est attaqué par Morelli et Rota. Bartolini passe facilement de la cinquième à la deuxième position, derrière Vitali. Après le duo en tête, Morelli, Scribano et Sisti conduisent très vite pour ne pas perdre du terrain. Au cinquième tour Bartolini conduit, ensuivi de Vitali, Rota, Scribano. Les deux derniers passages sont très émotionnants ; Vitali attaque Bartolini, reprend la tête de la course, gagne après un long jeune. Bartolini est deuxième devant Rota, Morelli, Giannecchini, pendant que Scribano est septième. Course 2 sur 8 tours, Bartolini fait le lièvre, ensuivi de Rota, Giannecchini, Scribano et Morelli, ces derniers quatre pilotes renfermés en l’espace d’une seconde. Après deux tours, voici les positions : Bartolini, Rota, Giannecchini, Scribano, Nico Morelli. Bartolini gagne devant Rota, Scribano, Giannecchini et Rota. Sur le podium de la journée montent Bartolini, Rota, Scribano.

REDVESPA_DAG4248.JPG

TROPHEE VESPA 135 cc : IRRESISTIBLE LUMINA
En Course 1 c’est Nazzareno Lumina qui part de la pole pour les huit tours prévus. Le pilote officiel de l’équipe Polini Scooter, assisté par le technicien Mario La Greca, sprinte et il est suivi de Camera, à quelques dixième. Au premier tour, transitent, en cette séquence, Lumina, Camera, Mauro Bigarella, Alberto « Cesta » Costa, Elia Cunti, Larcher et Piacentini. On souligne une faute de Larcher qui, de la troisième position, le fait reculer en onzième position. Lumina distance les poursuivants, toujours guidés de Camera. Arrivée triomphale de Lumina, qui précède Camera, Cunti, Bigarella, Piacentini et Costa. Les tours de Course 2 sont six, Lumina sprinte de nouveau en tête suivi de Cunti, 3 secondes plus tard, et de Camera, à plus de 4 secondes. Au deuxième tour, Leaso passe en troisième position et menace Cunti. A mi-course, le suisse Ahron Larcher passe en deuxième position par un beau dépassement sur Leaso et Cunti. Piacentini est cinquième. A l’arrivée, premier Lumina, qui signe une belle double victoire. Derrière, Larcher, Leaso, Piacentini et Cunti. Derrière, Larcher, Leaso, Piacentini et Cunti. Le podium de la journée est pour Lumina, Camera, Cunti, Larcher, Leaso.

pit_AG39135.JPG

PIT BIKE XP 125 4T : CAMORCIA COMME UN MARTEAU
Gabriele Camorcia part de la pole devant Niccolò Castellini et Matteo Tortosa. Déjà au premier tour Camorcia et Castellini transitent l’un près de l’autre à l’arrivée. Castellini essaie des lignes et des trajectoires dangereuses en cherchant de faire pression sur Camorcia. Au début du troisième passage, Castellini arrive à passer en tête pour un instant, mais Camorcia reprend la première position après quelques virages. Echanges de positions en tête à la course entre Camorcia et Castellini jusqu’au dernier tour, la victoire est de Camorcia sur Castellini. Troisième est Tortosa, quatrième Paccagnella. En Course 2 c’est encore Camorcia qui conduit, suivi de Castellini. Nouvel échange de positions et au deuxième tour Castellini va en première place devant Camorcia et Tortosa. La compétition continue par un défi très soutenu entre les trois. A mi-course Tortosa va en tête, Castellini deuxième, Camorcia troisième. L’arrivée en volée récompense de nouveau Camorcia.