red_70_open.JPG

TRACES DEFINITIVES

Deux splendides journées soleillées ont accompagné les participants à la Coupe Italienne Polini à l’autodrome de Modena, sixième et dernière compétition des tricolores Scooter, Vespaet Pit Bike, organisés par Moto Club Bergamo. Une édition spéciale, cette année; en effet, le championnat, supporté par Polini, a célébré son dixième anniversaire avec une compétition riche en spectacle, émotions, duels et une saine passion pour les courses sur piste des scooters. Affluence excellente de pilotes, des défis sur piste jusqu’à l’arrivée de ces 2.007 mètres d’un véritable temple de la vitesse en Emilie, une compétition décisive pour les classements finaux de la plupart des classes. Une piste rapide exaltant davantage les caractéristiques des performances des scooters de cylindrée majeure, des courses riches en suspense pour le « jeu des traces », dépassements en volée, échanges de position et stratégies de compétition de grands pilotes professionnels. 


SCOOTER 70 EVOLUTION OPEN : CORSI EN FETE 
Castellini sprinte en tête devant Tiraferri et l’hollandais Sarik Roufs. Au deuxième tour, passage en tête de Tiraferri qui, parti du troisième rang, accomplit un grand retour, ensuivi de Corsi, Castellini et Sarik. Au passage successif, coup de théâtre : Sarik glisse et doit se retirer. Par l’arrivée transite un groupe de trois aguerri dans cet ordre : Castellini, Tiraferri, Corsi, tandis que Scribano est quatrième, à environs quarante mètres de distance. Durant les deux derniers tours, les trois qui conduisent se disputent la victoire jusqu’à l’arrivée, le photofinish en faveur de Castellini, Corsi, Tiraferri. En Course 2, les stratégies sont définies : Corsi part afin de gérer son avantage dans le classement de championnat, Tiraferri veut attaquer tout de suite en partant du troisième rang, tandis que Castellini est la cinquième roue. Castellini part toujours comme une flèche devant Sarik, Tiraferri, Corsi et Scribano. Au quatrième passage, Scribano va en deuxième position, derrière Castellini. Corsi en quatrième position contrôle la course. A l’arrivée en volée, Castellini prévaut contre l’hollandais Sarik et Corsi, tandis que Tiraferri glisse au dernier virage pendant qu’il luttait avec Castellini..

red_AMA_DAG7595.JPG

SCOOTER 70 EVOLUTION MONO-MARQUE : DOUBLE VICTOIRE DE MORONI ET TARABELLA CHAMPION
 Final de saison extraordinaire pour Moroni, même s’il est malheureusement hors compétition pour le titre. En Course 1, Moroni part septième absolu et premier en Mono-marque pour rattraper le groupe et se porter en quatrième position devant Tognarelli, Fabbri, Tarabella, Picciallo, Mancuso qui ensuivent. Tout point pour ces pilotes est fondamental pour la victoire du titre tricolore. A l’arrivée, Moroni est premier, Fabbri deuxième et Tognarelli troisième devant Tarabella et Picciallo. En Course 2, Moroni est encore très rapide et passe en tête, en conquérant la quatrième place absolue. Derrière, une lutte entre Tarabella, Tognarelli et Picciallo. En effet, le score de cette finale est fondamental, et Tognarelli et Tarabella le savent bien, deux pilotes complètement engagés en un mix d’émotions. Moroni gagne, Tarabella est deuxième et obtient les points nécessaires pour attraper le titre italien.

red_mono_DAG6458.JPG

SCOOTER 70 EVOLUTION AMATEURS : MODENA CONQUIERT LE CHAMPIONNAT
Elia Angeli a l’intention de rattraper la tête du classement, où il était à la première partie de la saison. Il part de la pole, ensuivi de quatre pilotes : Pagliaccia, Calce, Modena, Russo. Les deux premiers tours vivent sur un jeu de traces et côte à côte de ces pilotes. Au troisième tour Pagliaccia cherche à distancer Angeli. Un peu plus loin, Calce, Modena et Russo. Angeli donne l’assaut et passe en tête d’une seconde sur Modena qui est le leader du championnat. Les derniers deux passages, Angeli regagne du terrain sur Modena, Calce, Russo et Pagliaccia. Beaucoup de dépassements sur la ligne droite, Pagliaccia en cette phase attaque et prend la deuxième position. Par l’arrivée, Angeli transite le premier, devant Pagliaccia, Russo, Modena, Calce et le rapide slovène Koren, la course se terminant au sixième tour à cause de l’exposition du drapeau rouge pour la chute de Maurizio Alberti. Coup de théâtre après l’arrivée ; vingt secondes de pénalisation à Angeli, pour le dépassement sur Pagliaccia, le drapeau jaune flottant. En Course 2, malheureusement, Angeli ne part pas. Pagliaccia conduit le groupe pendant tout le premier tour. A la fin du premier passage, c’est Russo qui passe en tête, suivi de Pagliaccia, Modena, Koren, Costa et Ceriotti. Au début du quatrième passage, le groupe qui conduit est composé de Pagliaccia, Modena, Russo, Calce. La situation ne change pas, les quatre toujours en lutte, rassemblés dans l’espace de quelques dixièmes, l’un sur la trace de l’autre. Trois tours avant la fin, Calce et Koren glissent, à l’avantage de Russo devant Pagliaccia, Cerotti et Modena ; ce dernier fête la conquête du titre.

red_100big_DAG7921.JPG

SCOOTER 100 BIG EVOLUTION OPEN : SCRIBANO TRICOLORE
Scribano part en première position devant Morelli et Bartolini. Au troisième passage Vitali passe en troisième position. Morelli, très rapide, dépasse Scribano et passe en tête. Au début du quatrième tour, transitent Morelli, Scribano, Righetti, Vitali, Bartolini. Le spectacle de la couple de tête continue : Scribano et Morelli sont alignés sur la ligne de l’arrivée, se dépassent plusieurs fois en profitant de la trace, le sicilien est premier sur la ligne. A l’avant-dernier tour, Bartolini attaque Vitali et passe troisième. En Course 2, Scribano met de côté la victoire du titre tricolore, qui ne veut que s’amuser et entretenir le public. Il part le premier, mais au premier virage Morelli conduit le groupe suivi de Scribano, Bartolini, Vitali. Au deuxième tour, Morelli et Scribano sont rapprochés, Vitali passe en troisième position devant Bartolini, qui ne cède pas. Au quatrième tour, Morelli attaque Scribano qui glisse en quatrième position, précédé de Bartolini et Vitali. Scribano ne se rend pas, et au tour successif il est de nouveau en tête. Cinquième tour très émotionnant ; Morelli attaque Scribano et dépasse le pilote sicilien. Deux tours avant la fin, Scribano est premier de nouveau, devant Bartolini, Morelli, Vitali et Righetti. Dernier tour palpitant, déséquilibre et glissade de Bartolini devant Righetti. A la volée finale Scribano a le dessous sur Vitali, Morelli, Rota. Bartolini est huitième et Righetti neuvième.

red_vespa_DAG7106.JPG

VESPA 135cc CLASSIC: PIACENTINI POKER
Lumina part très mal de la pole, la couple Piacentini-Mammi devant tous. Lumina cherche à rattraper, mais il glisse au deuxième virage et se retire. Au premier passage, courent Piacentini, Mammi et Leaso, rentré aux courses, qui avec Mammi lutte pour la deuxième position en championnat. Au troisième passage, Leaso va en deuxième position, Mammi ne le laisse pas aller et sur la ligne droite se jette sur sa trace de manière courageuse, même s’il perd un peu. Piacentini gagne sans problèmes, Leaso et Mammi luttent jusqu’à la fin et finissent en volée. En Course 2, encore un mauvais départ de Lumina et une surprise de Mammi qui sprinte en tête. Au premier tour, courent Mammi, Piacentini, Leaso et Lumina. Troisième tour : Piacentini attaque Mammi et passe en première position. Tout de suite Leaso est derrière lui et doit combattre avec Lumina qui fait une grande remontée. A l’avant-dernier tour, Leaso, Mammi et Lumina sont renfermés en quelques mètres et combattent pour la deuxième et la troisième place. Arrivée triomphale pour Piacentini, Leaso est deuxième, Mammi troisième devant Lumina.

Red_PIT_DAG6091.JPG

PIT BIKE XP 125 4T : CUTTITTA CONFIRME DE NOUVEAU
Cuttitta n’a que 14 points à administrer dans le classement du championnat. Au départ de Course 1, il sprinte tout de suite en tête, ensuivi de Camorcia (deuxième en championnat), Pirré et Castellini. Le jeu des traces est fondamental avec Cuttitta qui au troisième tour arrive premier, suivi de Pirré, Castellini et Camorcia. Les dépassements continuent vite jusqu’au dernier tour, lors de la victoire en volée de Cuttitta sur Pirré, Camorcia et Castellini. Course 2, la tension monte, mais Cuttitta est encore le plus impassible, Camorcia le suit et doit forcément aspirer au succès et espérer que son coéquipier obtienne zéro points, pour gagner le championnat. L’attaque arrive au premier virage, où Camorcia passe en tête, Cuttitta reste dans sa roue, et Castellini est troisième. Au début du troisième tour, cela ne change pas, Camorcia premier devant Cuttitta, tandis que Castellini glisse après avoir tenté une tournure impossible. Le dernier tour commence et Cuttitta attaque Camorcia. Pirré est troisième, mais détaché de plus de deux secondes. A la dernière ligne droite, les deux sont alignés, mais à l’arrivée c’est Cuttitta qui prévaut pour 7 millièmes.

_AG38687.JPG